C'est-à-dire...

Personnes qui travaillent dans la formation des apiculteurs.

Formateurs apicoles

Vous êtes au fait des dernières nouveautés et discussions dans l’apiculture, vous collaborez en réseau avec des apiculteurs, des éleveurs et le Service sanitaire apicole. Votre travail de formateur a pour but d’améliorer la santé des abeilles domestiques. La transmission de connaissances sur les abeilles sauvages fait aussi partie de vos attributions.

Attirer l’attention des apiculteurs sur les besoins des abeilles sauvages

Empfehlung für Wildbienen

Tout comme les abeilles domestiques, les abeilles sauvages apportent une contribution inestimable à la pollinisation des cultures et des plantes sauvages. En Suisse, une grande partie des espèces d’abeilles sauvages est menacée. Si les apiculteurs connaissent les besoins des abeilles sauvages, ils sont plus à même de pouvoir contribuer à leur préservation.

Présentez les modes de vie des abeilles sauvages aux apiculteurs et aux personnes intéressées et informez-les des mesures favorables aux abeilles sauvages, en particulier dans l’aménagement des paysages et des jardins.

Indiquez les mesures de promotion de l'offre florale et des lieux de nidification.

Expliquez aux futurs apiculteurs que la promotion des abeilles sauvages constitue une alternative sérieuse à la détention d’abeilles domestiques, en particulier dans les régions où il y a déjà beaucoup de colonies.

> Notices sur les abeilles sauvages en milieu urbain et sur les abeilles dans l’agriculture

Recommandations pour les agriculteurs
> Créer et entretenir des habitats richement fleuris
> Créer et entretenir des sites de nidification pour les abeilles sauvages
> Eviter que les abeilles entrent  en contact avec des produits phytosanitaires

Attirez l’attention des apiculteurs sur le fait que les colonies d’abeilles domestiques peuvent entrer en concurrence avec les abeilles sauvages.

Il ne faut pas installer de colonies à des endroits de grande importance pour les abeilles sauvages ou à des périodes où il y a peu de nourriture disponible. Informez-vous des zones clés pour les abeilles sauvages dans votre région auprès d’organisations environnementales locales, du service de protection de la nature du canton ou du service concerné de votre commune.

La recherche scientifique n’a pas encore fait toute la lumière sur l’impact de la concurrence des abeilles domestiques sur le développement des abeilles sauvages. La prudence reste donc de mise lorsqu’on place des abeilles domestiques dans des habitats importants d’abeilles sauvages.

Informer des possibilités de multiplication des abeilles maçonnes et des bourdons

Empfehlung für Honigbienen
Empfehlung für Wildbienen

Pour la pollinisation des vergers et des cultures sous serre, on utilise des bourdons. Mais comme il n’existe pas d’élevages professionnels de bourdons en Suisse, on les importe de l’étranger, ce qui comporte le risque d’introduire des maladies et que les populations de bourdons adaptées aux conditions locales soient submergées par des insectes génétiquement étrangers issus de l’élevage.

Informez les apiculteurs intéressés des possibilités d’élever des bourdons et des abeilles maçonnes indigènes pour réduire les risques liés à l’importation de bourdons.

Dans les régions où il y a déjà beaucoup de colonies, l’élevage de bourdons et d’abeilles maçonnes offre une alternative intéressante à l’apiculture. Cela permet de ne pas augmenter davantage la densité d’abeilles domestiques et de réduire les risques de transmission de maladies et de pénuries de nourriture.

Informations sur la densité de colonies dans votre région:
> Inspecteurs cantonals des ruchers