C'est-à-dire...

Organisations qui mènent des projets écologiques et d’éducation à l‘environnement.

Recommandations pour les organisations environnementales

Vous informez et sensibilisez le grand public aux problèmes liés aux abeilles domestiques et sauvages. Vous développez et soutenez des projets visant à promouvoir la santé et l’habitat de ces insectes et levez des fonds pour financer de tels projets.

Protéger, valoriser et entretenir les habitats importants pour les abeilles sauvages

Empfehlung für Wildbienen

Certaines espèces d’abeilles sauvages peuvent vivre dans des espaces verts à exploitation intensive, mais beaucoup d’espèces dépendent d’habitats valorisés et protégés.

Informez-vous sur les habitats importants pour les abeilles sauvages.

On compte parmi les habitats importants les prairies maigres et les prairies sèches, les zones inexploitées dans les sablières, les gravières et les marnières, les berges des rivières et lisières de forêt naturelles.

Définissez les objets à protéger. S’il en existe dans une région, tenez compte des projets de promotion spécifiques en faveur des espèces d’abeilles menacées.

Contactez le service de protection de la nature du canton ou le service concerné de la commune pour avoir des informations sur les projets de promotion menés dans une région.

Assurez-vous que les habitats sauvages sont utilisés et entretenus en tenant compte des besoins des abeilles sauvages: par exemple, les prairies maigres devraient être fauchées une fois par an et les espèces exotiques envahissantes combattues.

Parmi les néophytes invasives, on trouve entre autres la verge d’or du Canada, l’impatiente de l’Himalaya, le séneçon du Cap, la berce géante ou la renouée du Japon. Liste des néophytes invasives en Suisse:
> Néophytes envahissantes
> info flora

Une utilisation et un entretien corrects des habitats permettent d’augmenter la diversité des plantes et par là même l’offre de nourriture pour les abeilles sauvages.

> Notices sur les abeilles dans l’agriculture, sur les abeilles sauvages en milieu urbain et sur la valorisation des lisières de forêt pour les abeilles sauvages

Recommandations pour les agriculteurs
> Créer et entretenir des habitats richement fleureis
> Créer et entretenir des sites de nidification pour les abeilles sauvages
> Eviter que les abeilles entrent en contact avec des produits phytosanitaires
> Choisir des techniques et des périodes de fauchage respectueux des abeilles
> Eviter d’introduire des maladies en important des colonies de bourdons

Recommandations pour les jardiniers
> Créer et entretenir des habitats richement fleuris
> Créer et entretenir des lieux de nidification pour les abeilles sauvages
> Eviter que les abeilles entrent en contact avec des produits phytosanitaires et des biocides

Recommandations pour les responsables forestiers
> Augmenter l’offre florale pour les abeilles domestiques et sauvages à la lisière et dans la forêt
> Créer et entretenir des sites de nidification aux abords des forêts pour les abeilles sauvages

Valorisez les surfaces en plantant des fleurs sauvages, des arbustes et des arbres utiles aux abeilles sauvages.

Créez de nouvelles structures de nidification pour les abeilles sauvages sur les surfaces concernées.

Les abeilles sauvages apprécient particulièrement les tas de gros morceaux de bois non traités et pourris, le bois mort de vieux arbres, le sol nu, les tas de sables, les structures en pierres et les tiges sèches de diverses espèces.

> Notices sur les abeilles dans l’agriculture, sur les abeilles sauvages en milieu urbain et sur la valorisation des lisières de forêt pour les abeilles sauvages

Recommandation pour les agriculteurs
> Créer et entretenir des sites de nidification pour les abeilles sauvages

Recommandation pour les jardinier
> Créer et entretenir des lieux de nidification pour les abeilles sauvages

Recommandations pour les responsables forestier
> Créer et entretenir des sites de nidification aux abords des forêts pour les abeilles sauvages

Informez les communes, les organisations et associations d’apiculteurs concernées des emplacements particulièrement propices aux abeilles sauvages.

Recommandez de ne pas y installer de ruchers, et de respecter une zone tampon de 1-2 km.

La recherche scientifique n’a pas encore fait toute la lumière sur l’impact de la concurrence des abeilles domestiques sur le développement des abeilles sauvages. La prudence reste donc de mise lorsqu’on place des abeilles domestiques dans des habitats importants d’abeilles sauvages.

Adressez-vous au service de protection de la nature du canton ou au service concerné de la commune pour connaître l’importance des différents habitats pour les abeilles sauvages.

Informer le grand public de la situation des abeilles domestiques et sauvages ainsi que des mesures possibles

Empfehlung für Honigbienen
Empfehlung für Wildbienen

Le grand public exerce une influence sur les abeilles domestiques et les abeilles sauvages – par exemple, par sa consommation de produits agricoles ou ses atteintes aux milieux naturels. Il a donc besoin d’information sur les tendances actuelles et les mesures existantes.

Sensibiliser les institutions chargées de la formation des agriculteurs, des responsables forestiers et des jardiniers

Empfehlung für Honigbienen
Empfehlung für Wildbienen

Agriculteurs, responsables forestiers et jardiniers appliquent avec efficacité les mesures en faveur des abeilles lorsqu’ils disposent des connaissances nécessaires et qu’ils sont sensibilisés à ce sujet. Ces mesures doivent être applicables dans la pratique et correspondre à leur logique d’exploitation. Il faut en outre que les jardiniers professionnels aient des connaissances approfondies sur les abeilles pour pouvoir dispenser des conseils compétents en la matière à leurs clients.

Proposez des mesures qui permettent de favoriser l’offre florale.

Proposez des mesures visant à constituer et à préserver les structures de nidification des abeilles sauvages.

Abordez la question de l’utilisation de produits phytosanitaires, biocides et autres semences traitées et montrez de quelle manière il est possible d’éviter les impacts négatifs sur les abeilles.

Photo: Matthias Tschumi

Expliquez comment préserver les abeilles avec des techniques et des périodes de fauchage appropriées.

Montrez les risques de maladies pour les abeilles liés à l’importation d’abeilles domestiques et de bourdons en vue de la pollinisation des vergers ou des cultures sous serre.

Reportez-vous à la

Recommandation pour les agriculteurs
> Eviter d’introduire des maladies en important des colonies de bourdons